Tendance écolo: Les hôtels pour insecte

Vie quotidienne

Radio canada en parlait le 18 juin dernier dans son émission «les éclaireurs» , les hôtels pour insecte se présentent comme une des solutions écologique et responsable lorsque l’on désire  un jardin sain capable de gérer une fréquentation équilibrée entre insectes nuisibles et pollinisateurs.

Les insectes dit «auxiliaires» aident à lutter de façon naturelle contre les parasites du jardin l’hôtel à insecte est un abri qui favorise la présence et la prospérité de cette faune bénéfique prédatrice naturelle des nuisibles.

Naturellement on ne construit un hôtel à insecte que s’il y a les ressources pour les nourrir aux alentours légumes et fleurs naturelles de la région.

L’importance de la présence d’insectes pollinisateurs dans un jardin

Il y a plus ou moins 350 espèces d’abeilles et 20 de bourdon au Québec. La plupart sont des espèces locales.

Chiffre surprenant, 90 % de nos abeilles se comportent de façon solitaire, elles ne produisent pas de miel, mais pollinisent 70 % des végétaux au pays.

Connaissant ces chiffres, on prend conscience de la catastrophe que serait leur élimination du paysage …

Les abeilles cherchant des petits orifices pour se reproduire, on va creuser des sortes de caches  dans des buches de bois. Ce geste contribue vraiment à la survie de l’espèce.

Ces abris à insectes ont pour but d’attirer et retenir les «bons insecte et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire. Ces «hôtels à insectes» se multiplient de plus en plus en Europe, aussi bien chez des particuliers que dans des jardins ouverts au public.

L’hiver est une bonne période pour installer de tels abris : les travaux de jardinage se faisant plus rares, on a un peu plus de temps pour bricoler une cabane de luxe pour les habitants ailés du jardin.

Vous pouvez aussi acheter un abri tout prêt, en jardineries ou sur Internet. En installant l’abri avant la fin de l’hiver, vous aurez davantage de chances de le voir occupé dès le mois de mars.

La diversité des insectes accueillis s’enrichira au fil des mois et des années.

Situation cardinale et physique

L’hôtel doit être placé à l’abri du vent et du soleil. Une orientation entre  ONO et NNE  apparait idéale.

La proximité de massifs de fleurs ou de champs qui fleurissent facilite l’installation des insectes dans votre hôtel.

Faites en sorte:

  • qu’il soit protégé des vents dominants et des grosses intempéries et
  • qu’il soit surélevé d’une trentaine de centimètres du sol.

Si hôtel attire les volatiles à plumes, posez un grillage sur le devant cela évitera que les larves d’insectes se fasse dévorer.

Pour faire fuir les parasites du type arachnides, renouvelez les matériaux qui composent  à l’aménagement tous les 2 ans.

Allure générale de l’aménagement

S’il est possible d’acquérir un hôtel à insecte tout fait, il est aussi plaisant de construire le sien  en fonction des besoins du jardin environnant. De nombreux modèles ressemble à une grande maison de poupée dont les pièces seraient disposées verticalement. Une recherche dans le site d’images vous montrera l’élégance possible de ces constructions.

Les dimensions sont variables, il est juste important de prévoir 15 à 30 cm de profondeur  afin que les locataires se sentent à l’abri une fois installés.

Le bois utilisé pour la charpente, sera non traité faut vraiment expliquer pourquoi ?

 Abriter des insectes prédateurs

Il existe de nombreux insectes prédateurs utiles pour protéger nos jardins des parasites, de nombreuses professions liées aux insectes vous le diront

Si les exterminateurs enlèvent un nid de guêpes pour assurer la sécurité, ils apprécient la biodiversité et vous parleront longuement de l’utilisté des guêpes solitaires dans un potager.

Les jardiniers savent bien que la  coccinelle est la grande prédatrice de pucerons. Elle apprécie les amas de feuilles mortes, et se niche entre les brindilles de bois mort ou les tas d’écorce.

Bien que le perce oreille puisse attaquer certains fruits du verger ou percer quelques fleurs, c’est surtout un prédateur de chenilles et de pucerons et sa présence révèle un bilan favorable en ce sens. Il va se cacher sous les pots de fleur posé à l’envers, plein de paille ou de fibres de bois.

Les chrysopes est lui aussi un dévoreur pucerons se cachent dans les trous de buches ou de rondins.

Certains arthropodes comme les araignées ou les carabes vont s’attaquer aux limaces et escargots.  Pour les carabes par exemple, prévoyez des brindilles, des petites branches en tas, des écorces, des tas de cailloux font aussi l’affaire.

Pour certaines abeilles et guêpes solitaires, comme la mégachile : la natte de roseau enroulée apportera un abri convenable. Les abeilles solitaires apprécieront des briques creuses bourrées de glaise mêlée à de la paille. Vous apprécierez leur travail de pollinisation.